Articles de la semaine

États-Unis, alertes sur les allergies

Il s’agit d’une étude rétrospective observationnelle dans laquelle les auteurs ont évalué les contournements des alertes électroniques reliées aux allergies aux médicaments. L’étude a été menée à partir des banques de données de deux centres académiques de Boston et a inclus 611 192 mentions d’allergie dans un dossier clinique informatisé entre 2004 et 2013.

Le taux de contournement des alertes reliées aux allergies a augmenté de 83% à 88% durant la période d’étude. Les allergies cotées comme étant assez sévère pour mettre la vie en péril ont étrangement été contournées dans 72 à 74% des cas. Les allergies les plus fréquentes étaient aux opiacés (48%) et aux antibiotiques (10%).

Plus de la moitié des alertes ont été contournées parce qu’elles n’étaient pas pertinentes, par exemple le patient avait toléré le médicament prescrit précédemment, malgré l’allergie inscrite au dossier.

Je trouve que cet article illustre bien que les systèmes de documentation électronique des allergies qui existent actuellement ne permettent pas une documentation suffisamment précise. On constate également que la qualité de l’information sur les allergies dans les dossiers informatisés est passable.

États-Unis, technologies de l’information en santé et issues cliniques

Une revue systématique a examiné les études descriptives et comparatives publiées entre 2001 et 2012 qui ont évalué les effets des TI en santé sur les issues de sécurité des patients. Les banques de données MEDLINE, CINAHL, EMBASE et Cochrane ont été fouillées.

69 études ont rencontré les critères d’inclusion. 36% ont rapporté des issues positives, 62% n’ont pas trouvé d’effet significatif, et 1 étude a rapporté un impact défavorable. Les études ayant des conclusions positives ont généralement examiné l’impact des systèmes d’aide à la décision ou d’un prescripteur électronique dans un seul centre.

États-Unis, alertes sur la fonction rénale pour ajuster les médicaments

Une étude randomisée contrôlée a évalué l’impact d’une alerte basée sur la fonction rénale dans un prescripteur électronique en milieu ambulatoire et aigu pour 20 médicaments nécessitant un ajustement en insuffisance rénale. L’alerte pouvait être au moment de la prescription ou plus tard si la fonction rénale du patient se détériorait dans le temps. Le groupe avec intervention recevait l’alerte, et le groupe contrôle travaillait selon la méthode habituelle, cependant l’alerte était notée pour les fins de l’étude même si non vue par le prescripteur.

4068 alertes ont été générées pour 1278 patients. De celles-ci, 1579 ont été affichées aux prescripteurs du groupe à l’étude et les autres n’ont pas été affichées pour le groupe contrôle. Les prescriptions étaient correctement ajustées dans 17% des cas dans le groupe à l’étude et 5,7% des cas dans le groupe contrôle, une différence statistiquement significative.

L’étude démontre qu’une alerte électronique sur la fonction rénale peut améliorer l’ajustement des médicaments en insuffisance rénale, mais que la proportion de médicaments ajustés correctement demeure faible.

Une réflexion sur “Articles de la semaine

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.