Encore les seringues BD

Je parlais il y a quelques mois de la problématique des seringues BD. En bref, la FDA aurait reçu des rapports de cas de perte d’efficacité de certains médicaments suite à un reconditionnement et stockage en seringues. Une interaction avec une pièce de caoutchouc du piston des seringues serait en cause. Par la suite, la FDA et Santé Canada ont publié des avis demandant aux pharmaciens d’éviter de conserver des médicaments reconditionnés en seringue. Quelques opinions ont été publiées sur le web, soulignant les problèmes potentiels engendrés par cette recommandation. Le service de médicaments préparés en format prêt à utilisation, donc souvent en seringues, est à la base du système de distribution unitaire utilisé dans la plupart des hôpitaux nord-américains.

Au congrès de la Société Canadienne des Pharmaciens d’Hôpitaux qui a eu lieu fin janvier – début février, une présentation portait spécifiquement sur ce sujet. La présentation est maintenant disponible en ligne gratuitement sur le site web d’ISMP Canada.

La présentation donne un peu plus de détails que je n’avais pas vu ailleurs auparavant sur les cas de perte d’efficacité qui ont été observés. Elle fait très bien le tour de la situation, de ce qui est connu et, plus précisément, de ce qui n’est pas connu.

Le problème auquel les pharmaciens et les hôpitaux font face est bien expliqué, en particulier le dilemme entre la pratique répandue de reconditionnement en seringues et le fait que les seringues ne sont pas approuvées pour stocker des médicaments.

On apprend que le Collège des Pharmaciens de l’Ontario a mis en place un groupe de travail sur ce problème, et qu’un plan des lignes directrices devraient être émises à moyen terme. Ce sera à suivre.

Enfin, on souligne le problème du déclin de l’expertise des pharmaciens d’hôpitaux en préparation, en particulier la diminution de la recherche sur les préparations stériles et la stabilité des médicaments. Alors que les soins au patient se développent dans la profession (ce qui est une bonne chose), d’autres secteurs de pratique de la pharmacie, comme les préparations stériles, sont malheureusement délaissés (ce qui est une moins bonne chose).

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.