Processus systématique pour la révision des ordonnances pré-rédigées

55389609 - healthy lifestyle design, vector illustration eps10 graphicCet article est disponible gratuitement en texte complet sur PubMed Central. Il article décrit un changement apporté dans le processus d’élaboration et de révision des ordonnances pré-rédigées (électroniques) dans un centre hospitalier de 336 lits situé en Virginie, aux États-Unis. Le centre utilisait depuis 2005 la prescription électronique avec des ensembles d’ordonnances pré-rédigées développées de manière progressive. Avant ce changement, la révision de ces ordonnances était informelle et peu coordonnée, plus de 200 ensembles d’ordonnances n’avaient pas été révisées depuis plus de 9 ans et le temps moyen entre une demande de révision et sa mise en place dans le logiciel était de 79,6 jours.

Trois causes ont été identifiées comme étant à la source de cette situation: la priorité des requêtes n’était pas claire, trois équipes différentes devaient travailler sur chaque dossier sans nécessairement que leur temps ne soit coordonné, et les clarifications nécessaires de la part des demandeurs étaient longues à obtenir.

Une équipe avec un gestionnaire de projet et des analystes de la pharmacie, du nursing, des laboratoires et de l’informatique a été mise en place. Cette équipe a développé un processus systématique et cyclique pour la révision des 550 ensemble d’ordonnances en place, avec une cible de 15 à 25 révisions par mois, et un objectif d’un délai de 8 semaines pour la révision du contenu par les équipes cliniques. Les ensembles d’ordonnances ont été priorisés pour révision en fonction de leur alignement avec les priorités de l’organisation et la sécurité des patients. Les demandes ponctuelles étaient priorisées selon les mêmes critères. Les intervenants pour chaque ensemble d’ordonnances ont été définis avec des responsabilités précises. Le travail a été centralisé à partir de documents partagés sur le réseau de l’hôpital, afin de réduire le recours à des chaînes de courriels et de mieux gérer les versions de documents. Un processus d’approbation finale, de même que les lignes directrices pour le style de rédaction ont été définies.

Après la mise en place de ce fonctionnement, le délai de révision des ordonnances est passé à 43,2 jours, une diminution d’environ 36 jours. Les auteurs identifient la priorisation des révisions comme étant une clé de leur succès, en particulier parce que cela a permis aux équipes cliniques de réviser leurs ordonnances en blocs, et donc de pouvoir faire les changements à tous leurs ensembles d’ordonnances en une seule fois, plutôt qu’en plusieurs demandes ponctuelles. Cependant, un obstacle identifié était le manque de temps dédié des cliniciens pour travailler sur ces ordonnances.

Je trouve cet article très intéressant car il rejoint plusieurs éléments clés de ma pratique pour la gestion des ordonnances pré-rédigées. On voit que la tâche de gérer ces ordonnances pré-rédigées est importante et qu’un processus systématique pour leur élaboration et leur révision permet d’en améliorer l’efficacité. La liste de références de l’article est intéressante et à explorer.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.