Arrondissement des doses de médicaments en pédiatrie

Cet article avait pour objectif de déterminer la prévalence de doses de médicaments « non mesurables », soit trop petites ou impossibles à mesurer avec précision, chez les patients pédiatriques d’un hôpital tertiaire académique mère-enfant américain de 354 lits. Le texte complet est disponible gratuitement sur PubMed Central. Les patients de moins de 18 ans admis sur une période d’une semaine, du 11 au 17 août 2013, ont été inclus. Les médicaments étaient prescrits dans un dossier électronique commercial, qui pour la plupart des médicaments n’avait pas de fonctions d’arrondissement de dose, permettant donc de prescrire des doses avec plusieurs chiffres après la virgule. Les médicaments pour lesquels le concept d’arrondissement ne s’applique pas (topiques, gouttes, perfusions continues…) ont été exclus, de même que l’insuline.

Les auteurs ont défini une dose non mesurable comme une dose précise à <0,1 unité (unité étant mg ou mcg selon le médicament) pour les patients hors néonatologie, et précise à <0,01 unité en néonatologie, ou bien une dose de <0,1 mL hors néonatologie, ou <0,01 mL en néonatologie. Une régression logistique multivariée à deux niveaux a été réalisée pour tenir compte des multiples médicaments chez un même patient et de plusieurs patients par prescripteur.

395 patients ont été admis durant l’étude, dont 391 ont eu des prescriptions de médicament. Quatre autre patients ont été exclus en raison de données manquantes. Pour les 387 patients restants 686 prescriptions ont été exclues car elles étaient pour des médicaments exclus. 2426 prescriptions ont été incluses, parmi celles-ci 723 (29,8%) étaient non arrondies ou non mesurables. L’analyse multivariée a montré que les facteurs liés au patient et au médicament prédisaient mieux le non-arrondissement que les facteurs liés au prescripteur; notamment avec un odds de dose non-arrondie diminuant de 4% pour chaque augmentation de 1 kg du poids du patient.

Les auteurs discutent des implications des doses non mesurables ou non arrondies, notamment le risque associé aux erreurs de mesure en raison de la mauvaise correspondance des volumes à mesurer aux unités de mesure des seringues. Des études ont rapporté l’utilisation de protocoles pour l’arrondissement des doses, dans certains cas pilotés par des pharmaciens. Il est aussi possible d’intégrer l’arrondissement des doses au logiciel de prescription électronique. Cette avenue m’apparaît intéressante car elle permet d’aviser le prescripteur directement au moment de la prescription que la dose indiquée est trop petite pour être mesurée ou qu’elle ne correspond pas aux unités de mesure des seringues. En pratique, avec la prescription papier où le volume correspondant à la dose prescrite est parfois inconnu du prescripteur lors de la prescription, il m’arrive fréquemment de voir des doses non mesurables (<0,02 mL mesurées dans une seringue graduée aux 0,01 mL) ou prescrites avec beaucoup trop de précision pour les outils disponibles. Citons en exemple l’énoxaparine, concentrée à 100 mg/mL mais souvent prescrite à des doses inférieures à 10 mg pour de très jeunes patients. Dans ce genre de cas, il est fréquent de voir des doses prescrites avec plusieurs chiffres après la virgule, alors que ce degré de précision n’est pas atteignable avec une seringue de 1 mL qui est graduée aux 0,01 mL (1 mg dans ce cas). Une étude s’est d’ailleurs penchée sur ce problème spécifiquement et a montré que l’arrondissement au mg est faisable et sécuritaire. De plus, on sait que la précision d’une seringue diminue rapidement lorsque le volume est faible; il est illusoire de prétendre que les doses administrées lorsqu’on s’approche du minimum mesurable sont précises. Dans ce genre de circonstances, les patients sont probablement exposés à des quantités très variables du médicament de dose en dose. L’alerte directe au prescripteur dans le logiciel de prescription me semble l’avenue à privilégier pour améliorer cette situation.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.