Facteurs associés à la perception de l’aide à la décision pour les médicaments

Je mentionnais récemment que j’étais de l’opinion que « l’électronique » était un support pour présenter une intervention en aide à la décision, et non pas une intervention en soi, dans le contexte d’une revue systématique qui semblait vouloir évaluer d’un seul coup l’effet de n’importe quelle intervention électronique. Un nouvel article publié en septembre dernier vient synthétiser la littérature qualitative sur les facteurs qui influencent la perception et l’utilisation des alertes d’aide à la décision par les prescripteurs. On vient donc dans cet article clarifier quelles sont les caractéristiques des interventions électroniques d’aide à la décision qui sont perçues positivement par rapport à celles qui ne le sont pas.

Les auteurs ont réalisé une revue des études qualitatives ayant exploré la perception des prescripteurs par rapport à des systèmes d’aide à la décision dans un contexte hospitalier. L’aide à la décision devait être intégrée à un prescripteur électronique et non pas disponible seule, par exemple dans une application mobile. Les études publiées à partir de 2003 jusqu’à mars 2018 pouvaient être incluses. La recherche a été menée dans Medline, Embase, CINAHL, PubMed et PsycINFO ainsi qu’une liste de journaux et de sites web gouvernementaux, avec une requête standardisée. Les références des articles inclus ont aussi été examinées.

6705 articles ont été identifiés. 100 abstracts ont été révisés par 3 personnes pour évaluer les critères d’inclusion et d’exclusion, puis 32% des abstracts ont été révisés par 2 personnes pour déterminer si le résultat des critères était reproductible. Le reste a été évalué par une seule personne. 45 articles en texte complet ont été examinés et 13 articles ont été inclus. Les données des 13 articles ont été extraites par 2 personnes. 11 articles inclus ont utilisé des entrevues pour obtenir leurs données. Les articles inclus se concentraient sur les alertes (n = 10) et les ensembles d’ordonnances (order sets) (n = 7). Les perceptions des prescripteurs ont été classées en facilitateurs et en barrières à l’adoption. Contrairement à l’autre article dont je parlais dans l’introduction, dans cette revue, 10 études évaluaient un système d’aide à la décision général et non pas ciblé sur un secteur clinique, un médicament ou une condition particulière.

Les facilitateurs décrits par les participants aux études incluses comprenaient une perception que l’aide à la décision améliorait la sécurité et l’efficacité des soins. Les barrières identifiées étaient une méfiance face à l’information véhiculée par l’outil, des conflits entre les recommandations et les préférences de prescription et une crainte face à l’autonomie professionnelle. Certains médecins séniors percevaient le système comme davantage utile pour les cliniciens junior.

La qualité du système était un thème important, avec comme facilitateur un système offrant des recommandations pertinentes et personnalisées, alors que les barrières étaient un système requérant un grand nombre de clics pour consulter l’information, l’affichage de trop d’information nécessitant un déroulement (scrolling) de la page, une interruption du flot de travail clinique ou un affichage confus de l’information.

Je trouve cette étude intéressante car la revue fait ressortir des points certes déjà connus à propos des facteurs qui aident ou qui nuisent à l’utilisation des systèmes d’aide à la décision, mais qui aident à mettre en perspective le fait que le succès ou l’échec de l’intégration d’un système électronique dépend énormément des propriétés de ce système et de l’encadrement autour de l’implantation, plutôt que du système lui-même.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.